dimanche 5 août 2018

Prochaine histoire... en exclusivité sur Wattpad !

Nous avons parlé précédemment des recherches sur le prochain roman de Tristana Erato, et bien les premières pages sont disponibles en exclusivité sur Wattpad, je t'invite à aller découvrir cette toute nouvelle ambiance :
Nouveau roman de Tristana Erato
Le titre n'est pas encore trouvé alors si tu as des idées, nous ferons prochainement un sondage !

samedi 30 juin 2018

Critique d'Et tu lis encore Emma

AmiAuteur a eu la bonne idée d'inscrire le roman Les gens c'est pire que des personnes sur un site de services presses, les retours sont très encouragent, je vous laisse lire :

Pour accéder directement à la page de la critique, cliquez.

Voici la fin de la chronique et la note :


samedi 16 juin 2018

Critique de Mel' lecture

AmiAuteur a eu la bonne idée d'inscrire le roman Les gens c'est pire que des personnes sur un site de services presses, les retours sont très encouragent, je vous laisse lire :

Pour accéder directement à la page de la critique, cliquez.

Voici la fin de la chronique et la note :


samedi 2 juin 2018

Critique de Bookdream

AmiAuteur a eu la bonne idée d'inscrire le roman Les gens c'est pire que des personnes sur un site de services presses, les retours sont très encouragent, je vous laisse lire :

Pour accéder directement à la page de la critique, cliquez.

Voici la fin de la chronique et la note :


samedi 19 mai 2018

Critique de LookReadHear

AmiAuteur a eu la bonne idée d'inscrire le roman Les gens c'est pire que des personnes sur un site de services presses, les retours sont très encouragent, je vous laisse lire :

Pour accéder directement à la page de la critique, cliquez.

Voici la fin de la chronique et la note :



samedi 5 mai 2018

Critique de Lavieestunlongfleuvetranquille

AmiAuteur a eu la bonne idée d'inscrire le roman Les gens c'est pire que des personnes sur un site de services presses, les retours sont très encouragent, je vous laisse lire :

Pour accéder directement à la page de la critique, cliquez.


jeudi 29 mars 2018

Biographie de la vie




Elle court,
Petite fille,
Avec des brindilles
Dans ses cheveux blonds courts.

Elle court, la pourchassée
Trop pressée devant son envie
De connaître enfin un peu la vie.
Mais la vie se venge d’être chassée.

Alors tempis si la fille trébuche,
Ou si elle ne tient plus debout,
Si elle tombe dans la boue,
La pauvre petite cruche.

Enfant pleine de sang,
La vie fait mal,
Vie sans mâle
Puissant.

TE

samedi 24 février 2018

AmiAuteur, leur nouveau site

Bonjour cher lecteur,

Devant le succès du blog d'AmiAuteur, nous avons décidé de créer un site web, tout beau, tout neuf :
amiauteur.fr

Toujours plus de conseils, de citations, de vidéos à regarder, de sites à explorer, de mentors à suivre et de livres à lire.... et surtout, toujours AmiAuteur pour répondre à vos questions !

AmiAuteur, pour rappel, c'est le site qui a permit à Tristana Erato de se faire connaître, bien sûr mais qui a aussi aidé en amont l'écriture de son roman Les gens c'est pire que des personnes.

Alors, si vous avez envie d'écrire, ou de vous améliorer dans l'écriture, un seul site AmiAuteur !
A bientôt sur le site !

mercredi 3 janvier 2018

Chapitre 1 - Extrait 8 - Les gens c'est pire que des personnes



Chapitre 1 - Extrait 8 : Huguette

Lire le septième extrait, ici. (ou reprendre du début, c'est par là => )

Mon Tommy commence à aboyer. Qu’est-ce qu’il a encore ce peureux ? Une ombre, une branche d’arbre ébranlée par le vent… Pour lui le monde est une aventure ! Il aboie mais, pas téméraire pour deux sous, se cache derrière ma jambe. Apparemment, le danger vient du pont. Je m’arrête un instant, tends l’oreille. Et en effet, en étant plus attentive, j’entends une jeune femme crier. Ni une ni deux, me voilà partie vers l’avant.

Je descends le chemin de la route vers la Deûle : une vue panoramique s’offre à moi. Je me précipite tant bien que mal et tente d’entraîner Tommy. Tout va très vite sous le pont. Le beau gosse du canoé vole à la rescousse de la petite joggeuse, un grand coup de bâton sur l’agresseur. On dirait des marionnettes d’où je suis ; je suis au spectacle de guignol. Je porte mes mains à ma bouche. « Oh mon dieu ! »

Mes petites jambes dévalent lentement le chemin, le regard toujours sur la scène. En même temps que moi, une jeune femme en tailleur arrive avec précipitation et demande affolée ce qu’il se passe. Je crie : « Le jeune homme a sauvé la petite dame ! J’ai tout vu. »



Fin du chapitre 1.


Pour acheter le roman, cliquer sur